The Quiraing, Scotland

Ouverture du blog – 16 ans plus tard !

Ca y est, je me suis décidé ! Après quelques mois à tergiverser, surtout pour réfléchir à la forme que cela prendra, je vais me remettre à écrire et à partager mes pensées. Et j’en suis plutôt heureux 🙂

Alors, me direz-vous, pourquoi ce titre « 16 ans plus tard » ?

Tout simplement parce que ce n’est pas le premier blog que je démarre. Mais à chaque fois que j’en tenais un, pour de mystérieuses raisons, ce blog était amené à fermer à cause de l’hébergeur… (Lycos, myspace, fblog, etc…, sous les pseudos de Oliv, Ollie ou niakata). Alors cette fois, j’ai pris mon propre hébergeur et je vais bidouiller mon propre blog, avec la secrète espérance qu’il perdurera de meilleure manière.

Et pourquoi se mettre en tête de recommencer un blog ?

Pour le plaisir de l’écriture ! Pour le plaisir de me perdre dans des rêveries, des pensées, des observations du quotidien, et de pouvoir en prendre conscience, les écrire, et ensuite – peut-être 16 plus tard – de pouvoir prendre plaisir à me relire. Un peu comme si mon moi du présent pouvait parler à mon moi du futur. Et puis ça peut pallier à ma mémoire défaillante.

Le déclic s’était fait il y a justement 16 ans, lorsque j’ai lu « Les Rêveries du Promeneur Solitaire » de Jean-Jacques Rousseau, où il expliquait sa relation à l’écriture, n’écrivant que pour lui-même, pour le plaisir de les écrire et plus tard de les relire. Une véritable source d’inspiration !

A la différence de lui, je publie sur le net (oui bon, nous ne vivons pas à la même époque…). Ce site internet me servira aussi de support pour partager mes passions, en particulier mes photographies et les histoires associées.

En bonus : Mon premier billet écrit il y a 16 ans dans mon tout premier blog fait en HTML. C’était en 2004… #souvenirs 🙂

Bonne navigation,

Olivier.

1 Comment

Join the discussion and tell us your opinion.

PKZreply
décembre 28, 2020 at 9:56

« Il n’y a que deux façons de vivre sa vie : l’une en faisant comme si rien n’était un miracle, l’autre en faisant comme si tout était un miracle ». Albert Einstein
Fourmis, thermites ou abeilles? Auront-elles un jour la possiblité de découvrir les merveilles du monde et de s’en émerveiller comme tu le fais? Mais la vie mérite d’être vécue, sous quelque forme qu’elle soit.
Continue à nous faire voyager et rêver au travers de ton site, de tes pensées et photographies. Merci.

Leave a reply

fr_FRFrançais
error: Alert: Content is protected !!